La Charité-sur-Loire demain ! Un projet de revitalisation du centre-bourg

En 2015, La Charité-sur-Loire est retenue suite à la candidature déposée par la municipalité pour participer à un dispositif national piloté par le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET) avec entre autre l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).
1.2.1 Coraline Berrard

Afin de revitaliser son centre-bourg et concevoir un plan d’action à moyen et long terme, la ville est accompagnée par l’Etat sur une période de 3 ans à hauteur de 300 000 €* pour conduire des études et organiser une démarche de concertation et de communication.

Ceci a pour objet de définir, hiérarchiser et planifier les actions concrètes à mener dans les prochaines décenniesdans plusieurs domaines : urbanisme, habitat, commerce, tourisme,

Cette aide a permis à la ville de recruter un chef de projet. Coraline Berrard pilote et anime la démarche depuis mai 2016. A votre écoute, vous pouvez la contacter en cliquant ici

Pour en savoir plus sur le dispositif national : visiter le site centres-bourgs.logement.gouv.fr/

* Subventions du Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire

Les études réalisées permettent de définir, en 2018, un plan guide d’actions et d’aménagements qui offre une vision de la ville à 20 ou 30 ans. Il a permis d’identifier 6 axes de travail et 80 actions à mener.

  • AXE 1 – Accueillir, informer, orienter
  • AXE 2 – Rendre attractif le cœur de ville
  • AXE 3 – Reconnecter la ville à la Loire et recomposer le quartier bas de Loire
  • AXE 4 – Renouveler les formes du bâti
  • AXE 5 – Structurer la dynamique commerciale
  • AXE 6 – Construire la destination touristique
De 2019  à  2021, l’aide financière de la Région Bourgogne Franche-Comté porte sur la réalisation de travaux.

Elle se traduit par la signature d’une convention régionale de revitalisation bourg-centre. Cette aide de 750 000€ sera versée au cours des 3 ans.

L’aménagement urbain du quai Foch est le premier projet financé dans le cadre de cette convention. D’autres suivront.

Le plan guide d’actions et d’aménagement de la revitalisation du centre bourg préconise la mise en place d’un dispositif d’amélioration de l’habitat dans le centre ancien. La volonté de la Ville est de faciliter l’adaptation des logements anciens aux modes de vie actuels des familles et des personnes âgées, et d’ainsi répondre aux besoins de confort et d’accessibilité, tout en préservant le cachet patrimonial et architectural de la cité. Il conviendra de trouver un juste équilibre entre modernité et valorisation du patrimoine historique.

Aujourd’hui, les actions à mener doivent être précisées afin de conduire une politique « habitat » cohérente et efficace. Pour déterminer la faisabilité d’une OPAH – Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat – et définir son périmètre opérationnel, un diagnostic préalable sur l’ensemble de la commune doit être élaboré. Ce diagnostic, réalisé en collaboration avec l’ANAH – Agence Nationale de l’Habitat – devrait débuter en automne 2019.