Le 20 novembre est la journée mondiale de l’enfance. La Ville de La Charité-sur-Loire est reconnue par l’Unicef depuis plus de 12 ans comme Ville amie des enfants, pour ses initiatives en faveur des jeunes. La Ville relaie pour cette raison  l’appel du collectif « De la convention aux actes » au Président de la République, afin que soient mieux pris en compte l’importance des enfants dans notre société.

A partir de vendredi 20 novembre et durant le week-end prochain, le pont de Pierre et l’hôtel de Ville de La Charité s’illumineront de bleu, afin de célébrer la 31e journée mondiale de l’enfance. Le 20 novembre 1989 en effet, l’assemblée générale des Nations Unies signait la convention internationale des droits de l’enfant (qui compte actuellement 195 pays signataires). La ville de La Charité est engagée depuis plus de 12 ans dans la prise en compte du bien-être et des droits des enfants, en tant que ville amie des enfants ». Ce titre est justement décerné par l’Unicef, agence onusienne chargée de veiller à l’application de la convention internationale des droits de l’enfant.

A ce titre, La Charité-sur-Loire relaie aujourd’hui la lettre ouverte du collectif De la convention aux actes (lire la lettre) au Président de la République. « L’effectivité des droits de l’enfant en France et dans le monde nécessite une ambition affirmée et une gouvernance renforcée », écrit ce collectif d’ONG dédiées à l’enfance (SOS Villages d’Enfants, Unicef France, Agir Ensemble pour les Droits de l’Enfant, etc.). Ce plaidoyer souligne que la précarité et la vulnérabilité des enfants et des jeunes se trouve exacerbée par la crise sanitaire (voir l’article d’ONU Info). Il importe que « les enfants d’aujourd’hui ne soient pas laissés de côté, et deviennent des jeunes et citoyens actifs de demain », souligne cet appel. « L’ambition pour l’enfance doit s’accompagner d’une action forte sur l’amélioration de la participation des enfants et des jeunes aux décisions et politiques publiques qui les concernent », déclare également le collectif De la convention aux actes.

La ville de La Charité s’attèle actuellement à renouveler son titre de Ville amie des enfants auprès de l’Unicef pour la période 2020-2026. Pour cela, l’équipe municipale mettra en avant ses principaux engagements auprès des jeunes générations. Soit, les projets du conseil municipal jeunes en matière de solidarité, le renouvellement prévu des aires de jeux pour enfants, la rénovation des écoles, la mise en place d’outils numériques dans les établissements scolaires ou encore le projet de créer un espace entièrement dédié aux jeunes dans la ville. Caroline Deveaux, 4e adjointe à la promotion et l’attractivité, fut à l’origine de cette candidature au titre de Ville amie des enfants. Actuellement, la politique de la jeunesse est portée par Hélène Thomas, conseillère municipale déléguée à l’éducation et au conseil municipal jeunes et par Hakim Amaïch, 5e adjoint à l’éducation à la jeunesse et aux sports.